Oui, c’est vrai! Quelle bonne nouvelle, n’est-ce pas? Qui n’a pas déjà rêvé de prendre une petite pause et de fermer les yeux lors d’une grosse journée au travail? Ou lors d’un weekend un peu gris? Ça donne l’impression de s’offrir une gâterie, une mini-vacances. Et bien, maintenant, vous aurez une raison de plus de le faire!

Les humains ont besoin de sommeil, autant qu’ils ont besoin d’eau, de nourriture et d’oxygène. Or, les Nord-Américains manquent de sommeil. Par une charge de travail et des horaires trop chargés, nous ne dormons pas suffisamment. Les recommandations sont pourtant claires : De 12 à 17 heures de sommeil par jour pour les nouveaux-nés, de 10 à 14 heures pour les jeunes enfants, de 9 à 11 heures pour les jeunes d’âge scolaires, de 8 à 10 heures pour les adolescents et de 7 à 9 heures pour les adultes. Afin de savoir si vous dormez suffisamment, posez-vous quelques questions: Suis-je efficace au travail, heureux et en santé avec 7 heures de sommeil par nuit? Est-ce que je me sens mieux ou moins bien après 8 ou 9 heures de sommeil? Les périodes de grande fatigue dans la journée et les besoins en caféine pour la traverser sont également des facteurs intéressants à prendre en considération pour évaluer si vous souffrez d’un manque de sommeil.

La sieste a été démontrée profitable dans bien des études, que ce soit pour récupérer d’une mauvaise nuit ou pour mieux attaquer une tâche importante. Il a été démontré que la sieste avait également le pouvoir de diminuer les effets néfastes d’un manque chronique de sommeil, notamment les sautes d’humeur, le stress et le manque de concentration. Attention! La sieste n’annule pas complètement ces effets néfastes. Une bonne nuit de sommeil demeure à privilégier. La sieste apporte malgré tout de grands bienfaits pour la majorité des gens.

Il y a 3 types de sieste. La sieste d’urgence est celle qui est choisie lorsqu’une fatigue « surprise » survient. Que ce soit au travail, à la maison, à l’école ou sur la route, il arrive parfois que les yeux ferment sans qu’on le souhaite, ni que l’on puisse l’expliquer. On a beau tenter de se tenir éveillé, c’est peine perdue. Dans ce cas, la sieste est de mise. Elle peut éviter bien des incidents, notamment sur la route. La sieste planifiée est celle que vous placerez à votre horaire de façon exceptionnelle si vous anticipez que votre journée sera plus longue que d’habitude. Vous avez un examen à étudier, une charge de travail plus importante qui vous obligera à rester au travail en soirée? Planifiez une sieste et la journée vous semblera moins longue. Finalement, la sieste habituelle est celle qui est systématiquement placée à votre horaire. Si vous ressentez une baisse d’énergie en début d’après-midi, il serait souhaitable de placer un repos de quelques minutes à votre horaire. Vous vivrez votre petite baisse d’énergie les yeux clos et reprendrez la tâche avec une énergie renouvelée!

Afin que la sieste demeure bénéfique, il y a quelques trucs à mettre en application. La sieste devrait être de courte durée, entre 5 et 30 minutes. La durée idéale serait de 10 à 20 minutes. Il faut donc bien la planifier et établir une façon pour la terminer, que ce soit une alarme sur votre téléphone, un collègue de travail qui vous tape sur l’épaule ou cogne à votre porte, ou l’appel du ou de la bien-aimé(e). À l’inverse, les siestes trop longues sont associées à une somnolence accrue après le réveil et à un problème potentiel d’endormissement lors de la prochaine nuit. L’environnement devrait être propice au repos, bien aéré, sans trop de bruit ni de lumière ambiants. À cet effet, plusieurs entreprises favorisent la sieste en rendant disponibles des espaces dédiés au repos et à la détente sur les lieux du travail. Les dirigeants de ces entreprises ont compris que les travailleurs qui font la sieste sont plus performants, plus productifs et plus concentrés dans leurs tâches une fois la sieste passée. Se reposer les yeux fermés peut sembler suffisant, mais plusieurs études confirment qu’il est préférable de s’endormir véritablement. Ceci n’est pas toujours évident, mais l’habitude pourra certainement aider! Finalement, l’heure de la sieste est importante. Elle ne devrait pas être faite trop tard, afin de ne pas nuire à la prochaine nuit, ni trop tôt afin de ressentir une certaine fatigue pour favoriser l’endormissement.

La sieste peut-elle être néfaste? Chez les gens qui ne réussissent pas à dormir ailleurs que dans leur lit, la sieste peut être une source de frustration. Également, ceux qui ont des problèmes de sommeil ne devraient pas utiliser la sieste, surtout la sieste de longue durée, pour compenser ce manque de sommeil. Une longue sieste ou une sieste trop tard dans la journée pourrait nuire au sommeil de la nuit suivante. Finalement, ceux qui se réveillent d’une sieste avec une sensation d’engourdissement et avec un manque d’entrain ne devraient pas faire de sieste, surtout s’ils doivent effectuer une tâche demandant un grand niveau d’attention immédiatement après celle-ci. Une sieste de courte durée dans un environnement approprié devrait minimiser les risques de « mauvais » réveil.

La sieste ne remplacera jamais un manque chronique de sommeil. Par contre, elle peut aider à améliorer les performances, l’humeur et le niveau d’attention. Allez-y! Mais juste un petit 20 minutes…