Docteur, je suis enceinte! Puis-je continuer à faire de l’exercice??

On connaît tous les bienfaits de l’activité physique sur notre santé: meilleur contrôle du poids, diminution de la tension artérielle, diminution du risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, de diabète de type II, d’ostéoporose et de certains cancers. Du point de vue psychologique, ceux qui font de l’activité physique régulièrement ont un sommeil plus facile, une meilleure gestion du stress, une sensation de bien-être et ressentent plus d’énergie. 

 

Qu’en est-il pendant la grossesse? Doit-on se priver, temporairement, de ces bienfaits? Et bien non, pour toutes les femmes dont la grossesse se déroule normalement. Au contraire, les futures mamans actives contribuent à la santé physique et mentale non seulement d’une mais bien de 2 personnes pendant la grossesse. Ce qu’elles doivent craindre, c’est plutôt l’effet potentiellement néfaste de la sédentarité. En effet, une femme enceinte sédentaire, en plus de voir sa condition physique se détériorer, a plus de risque de développer de l’hypertension artérielle, du diabète gestationnel, un gain de poids excessif et aura de plus grandes difficultés à se remettre de l’accouchement. 

 

Je m’empresse de calmer vos craintes : aucune étude ne lie l’activité physique pendant la grossesse, notamment au premier trimestre,et le risque de fausse couche ou d’anomalie du fœtus. Plusieurs fausses notions à cet effet sont véhiculées, mais il est clair que l’activité physique n’augmente pas le risque de perdre le bébé.

 

Alors, allons-y! Mais quoi faire? Il y a de grands changements dans notre corps pendant la grossesse. Dès les premiers jours de la grossesse, de grandes quantités d’hormones sont sécrétées, principalement l’œstrogène et la progestérone. Quels sont les effets de ces hormones? Comme elles sont sécrétées pour préparer notre corps à la grossesse et à l’accouchement, ces hormones causent de l’hyperlaxité des ligaments. Les ligaments sont des cordes qui relient nos os entre eux. Ils contribuent à la stabilité de nos articulations. Comme l’accouchement implique un certain degré de travail de nos articulations, surtout au niveau du bassin, elles doivent être « ramollies » pendant la grossesse, ce que font les hormones. De plus, l’utérus doit grossir et se déplacer. Les ligaments qui le soutiennent doivent donc être relâchés. Il y a malheureusement un prix à payer pour cette dynamique corporelle: une augmentation du risque de blessure lors de la pratique de certains sports et une possible augmentation des douleurs ressenties après le sport.

 

Pendant la grossesse, il y a également une prise de poids, inévitable pour la plupart. Cette prise de poids est plus marquée au 2e et surtout au 3e trimestre. Comme la majorité de ce poids excédentaire se retrouve au niveau du ventre, le centre de gravité se déplace vers l’avant et on observe une courbure au bas du dos (une lordose). Ceci est normal mais peut occasionner des douleurs et des difficultés avec l’équilibre. 

 

Étant donné ces grands changements physiques, les sports les plus recommandés sont la marche rapide, la bicyclette, la natation, le ski de fond et la raquette. Par contre, les sports à risque de chute et nécessitant beaucoup d’équilibre sont à éviter: équitation, gymnastique, hockey, ski alpin, planche à neige, tennis, soccer et vélo de montagne. La plongée en apnée et l’exercice physique en altitude sont également dangereux car le manque d’oxygène peut nuire au développement du fœtus. Au 3e trimestre de la grossesse, on ajoute le jogging et la bicyclette sont à éviter étant donné le poids supplémentaire et le déplacement du centre de gravité du corps. 

 

Pour celles qui étaient déjà actives, ce n’est pas le temps de battre des records! Pour celles qui étaient sédentaires, il faut commencer doucement, dans un sport familier. Il est essentiel de bien s’hydrater, de bien manger et d’éviter de faire du sport lors des journées de grandes chaleurs.

 

Alors, mesdames, ne vous privez pas des bienfaits de l’activité physique pendant votre grossesse. Faites-en plutôt profiter votre trésor!